• Agnès Rieu Sophrologue

TU VAS TE CALMER !... NON EN FAIT SURTOUT NE TE CALME PAS, EXISTE !


De retour du Congrès des sophrologues à Saint Raphaël, qui s’est déroulé ce weekend, j’avais envie de partager.

Ce congrès était en effet très intéressant. Et tous le monde s’est accordé à dire : « attention ne traitez pas les symptômes, écoutez-les ». En effet certains symptômes sont là et certes, ils peuvent paraître embêtants car désagréables mais ont bien le besoin d’exister. Anne De Villepin neurophysiologiste pédiatrique, nous a bien mis en garde sur l’hyperactivité des enfants, le mouvement est nécessaire, il permet ainsi l’évolution de l’enfant, il permet à la pulsion de s’accomplir. Le mouvement n’est autre qu’une valse entre pulsion de vie et pulsion de mort. Nous explique-t-elle.

Lorsqu’un enfant est hyperactif, respectons le mouvement, le mouvement est nécessaire et peut permettre aux angoisses de s’évacuer.

L’hyperactivité à l’école certes est compliquée, mais laissons à ces enfants un espace et un temps où ils pourront bouger et cherchons plutôt à utiliser ce mouvement et à le transformer en créativité plutôt que de le faire disparaître car il a une réelle raison d’exister et le faire taire serait donc néfaste et délétère.

La sophrologie permettra de faire un travail de recentrage, et pourra donner un sens à la motricité. Anne De Villepin a mis en place un parcours d'obstacles, permettant à une petite fille de se recentrer et de se concentrer sur ce parcours. Lorsqu'on voit cette petite fille s'appliquer à réussir ce parcours, a aucun moment on ne peut s'imaginer qu'elle est une enfant hyperactive.

Après les séances, elle a ensuite émis le souhait de faire de la danse. Le mouvement est devenue créativité.


36 vues