• Agnès Rieu Sophrologue

INFIRMIÈRE ANESTHÉSISTE OU SOPHROLOGUE ?


La sophrologie a fait son entrée au bloc opératoire. Alors, pourquoi un cabinet, me direz-vous. Et pourquoi la sophrologie, l’anesthésie ne suffit pas ? C’est un peu ce que j’ai pu entendre.

Alors anesthésie ou sophrologie ? La réelle différence avec les soins (ou l’anesthésie) et la sophrologie, c’est que dans le premier cas le patient est complètement dépendant du soignant. Alors que dans la sophrologie, la personne est autonome et sait mieux que le sophrologue ce qui est bon et juste pour lui.

Pour le patient : le bloc opératoire est un univers parfois mystérieux, froid (au sens propre et au sens figuré), peuplé par des personnes masquées en uniforme, et anxiogène. Combien de fois sur la table d’opération lorsqu’on s’adresse aux patients qu’on essaie d’installer au mieux, et qu’on leur demande : comment ça va ? Quelques fois on s’entend répondre, "ça va, de toute façon je n’ai pas le choix, c’est trop tard, je ne peux plus reculer". Effectivement en 17 ans de carrière d’anesthésie je n’ai vu qu’une fois un chirurgien proposer à son patient de repousser l’intervention s’il le souhaitait (et celui ci est ressortie de salle). Or avec la sophrologie et bien la personne ne dépend que d’elle-même et elle a toujours le choix.

Lorsque je me suis tournée vers la sophrologie, pour moi ce n’était qu’une boite à outils…et j’allais pouvoir l’utiliser au bloc opératoire…oui mais voilà j’ai vécu l’aventure sophrologique pendant deux ans de formation et là effectivement je prends conscience de tout les champs du possible de cette discipline. Au bloc, oui je fais de la sophrologie mais c’est uniquement de la boite à outil puisque le résultat doit être rapide voire instantanée, or le bricolage c’est bien mais une construction avec une bonne base, c’est mieux ! La sophrologie permet une meilleure connaissance de soi, c’est une véritable aide au développement personnel.

La sophrologie propose une approche centrée sur la personne et la rend responsable et autonome.

« Les seules connaissances qui puissent influencer le comportement d'un individu sont celles qu'il découvre lui-même et qu'il s'approprie. » CARL ROGERS

Ainsi avec la sophrologie la personne chemine à son rythme, dans le respect du principe d’action positive, elle fait ce qui est juste et bon pour elle, et ça marche ! Alors oui à ce titre la sophrologie présente un vrai respect vis à vis de la personne. Cependant l’anesthésie est aussi nécessaire pour permettre une chirurgie et elle se marie à souhait avec la sophrologie au bloc.

Conclusion : infirmière anesthésiste oui, mais aussi Sophrologue. Revoyons donc le titre de ce post ainsi : INFIRMIERE ANESTHÉSITE ET SOPHROLOGUE !


99 vues