• Agnès Rieu Sophrologue

L’ECOLE FRANÇAISE DE SOPHROLOGIE


Je commencerai ce post par un retour sur le billet que j’ai fait « la sophrologie n’est pas une boite à outils », Certains m’ont demandé si je n’avais pas simplement repris les propos de Norbert Cassini. Alors est-ce un hasard si mes propos ressemblent fortement à ce que dit Norbert dans cette vidéo ? je répondrais Oui et Non !

Effectivement j’ai vu cette vidéo il y a plusieurs années, et puis j’ai tourné la page pour vivre pendant deux ans une véritable aventure : une formation de sophrologue ! Et savez vous qui est le directeur de l’école d’aventure, euh pardon de sophrologie ? Et bien c’est Norbert Cassini.

Il faut savoir que Norbert et son équipe ont à cœur de transmettre leur savoir et mettent du cœur aussi dans leurs enseignements. Si, pour certaines personnes qui font une formation sur 3mn.com, la sophrologie n’est qu’une boite à outils permettant d’effacer des symptômes, pour l’école Française de Sophrologie c’est tout autre chose.

Un symptôme c’est utile, si on l’efface, on ne l’entend plus or ce symptôme est un signal, la véritable démarche sophrologique va plus loin et permet d’aller au delà de ce symptôme, directement sur sa cause. Norbert a partagé une phrase, « la finalité de la sophrologie n’est pas de savoir se détendre mais de ne plus avoir besoin de se détendre ». Si vous avez une douleur révélant une crise appendiculaire, seriez-vous d’accord pour que l’on fasse disparaître la douleur tout en conservant votre appendice infecté ?

Alors on peut dire que Norbert et son équipe ont su m’enseigner la Sophrologie dans sa plus large richesse, dans sa vérité, dans son entité, bref dans sa véritable notion. Vous avez donc compris que les enseignements et la « philosophie » de cette école m’ont nourrie et du coup il ne me semble pas anormal que mon post reprenne les propos de Norbert tout en lui faisant écho. Tout ceci me semble naturel.

Je profite de ce post pour remercier tout les protagonistes qui ont fait de cette formation une véritable aventure. Certes ce n’était pas « Indiana Jones » mais que de richesses, que de partages, que de découvertes, que d’émotions, que de ressentis, que de consciences qui s’éveillent.

Que de frustrations aussi quand on nous répond vous comprendrez plus tard… Et plus tard tout s’illumine et tout s’imbrique. Ils ont tout calculé et on se dit qu’ils sont trop forts et tellement bienveillants que cette bienveillance contamine le groupe en son entier.

Merci de m’avoir fait Sophrologue et merci de m’avoir donné l’envie de faire partager cette aventure à mon tour aux personnes que j’accompagne.


108 vues